Notes de l’épisode – Notre invitée : Blandine

Donner de soi dans son travail mais ne pas s’épuiser… Existe-t-il réellement une recette miracle pour travailler et s’investir sans finir épuisé ? Les personnes ayant un profil multipotentiel sont-elles plus exposées au burn-out ? C’est le sujet du jour, que nous abordons avec Blandine, psychologue spécialisée dans la protection de l’enfance depuis 10 ans.

Pour cet épisode, nous avons demandé le regard bienveillant et professionnel de Blandine sur les nouveaux phénomènes qui changent notre rapport subjectif au travail depuis ces dernières années : protection de soi, bien-être et recherche d’équilibre, télétravail, quit quiting ou encore personal branding…

À travers ces changements majeurs, c’est notre vision du monde qui est bouleversée.

Je pense que tout le monde […] connait quelqu’un qui a été plus ou moins en dépression autour du travail. Je pense que c’est un vrai problème de notre société qui va certainement avec la manière de penser le rapport au travail.

 

Vous entendrez donc parler dans cet épisode de :

– la prise de distance nécessaire pour se prémunir d’un burn-out
– la réponse au travail à notre quête identitaire et d’accomplissement individuel
– l’inextricable lien entre travail et satisfaction personnelle
– l’importance de trouver sa place socialement

 

Bonne écoute et si cet épisode t’a plu, pense à réagir en commentaires et à partager cet épisode autour de toi !

Kmeo ampoule-crop-600

Nourris TA curiosité !

Reçois gratuitement et dès maintenant puis un jeudi sur deux un court e-mail de 7 inspirations et trouvailles (livres, articles, astuces, exercices, méthodes, vidéos, musiques, gadgets...) que nous souhaitons partager avec toi pour t'aider à vivre pleinement ta multipotentialité !

Nous garantissons la confidentialité de tes données personnelles.
Voir notre politique de confidentialité. Tu pourras te désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant à abonnement@kmeo.fr

Retrouvez ici les liens et ressources cités dans le podcast :

Dejours, C., Gernet, I. & Rolo, D. (2015). La souffrance psychique au travail. Comprendre les enjeux de santé du rapport subjectif au travail. Dans : Annie Thébaud-Mony éd., Les risques du travail: Pour ne pas perdre sa vie à la gagner (pp. 303-311). Paris: La Découverte.

« La souffrance est toujours au rendez-vous du travail. » « L’expérience du réel est d’abord une expérience de l’échec, de la résistance à la maîtrise de la matière, des outils, des objets techniques etc (…) Cette même souffrance est ce qui oriente la recherche de solution face à la résistance du réel. Si le rapport individuel à la tâche peut être source de plaisir grâce à la mobilisation de l’ingéniosité, l’expérience de la souffrance peut aussi être transformée en plaisir quand les efforts individuels bénéficient de formes de reconnaissance par les autres. »

« La rétribution symbolique conférée par la reconnaissance permet de contribuer à traiter psychiquement la souffrance générée par la rencontre avec le travail en ouvrant des possibilités vis-à-vis de l’accomplissement de soi dans le champ social »

« Yves Clot / Christophe Dejours : Plaisir et souffrance au travail, deux regards », Sciences Humaines, vol. 242, no. 11, 2012, pp. 6-6.

Dejours, Christophe. Situations du travail. Presses Universitaires de France, 2016

Florentin, Thierry. « Burn out, de quoi parle-t-on ? », La revue lacanienne, vol. 20, no. 1, 2019, pp. 185-191.

« En tant que psychanalyste et praticien, je me suis rendu compte que les gens sont parfois victimes d’incendie, tout comme les immeubles. Sous la tension produite par la vie dans notre monde complexe, leurs ressources internes en viennent à se consumer comme sous l’action des flammes, ne laissant qu’un vide immense à l’intérieur, même si l’enveloppe extérieure semble plus ou moins intacte »

« Il est rassurant de penser que les patients qui auront traversé le burn-out auront été des lanceurs d’alerte à leur insu, au prix de leur épuisement, de leur santé, qu’ils ont été sous la coupe de la machine folle, que celle-ci soit économique, industrielle ou soignante qui était en train de les broyer individuellement et subjectivement, de marchandiser leur existence, leur expérience de la vie et leurs valeurs professionnelles.»

Gori Roland, Del Volgo Marie-Christine. La santé totalitaire: essai sur la médicalisation de l’existence. Denoël, 2004.

Gori Roland. La fabrique des imposteurs. Les liens qui libèrent, 2013.