Nos 7 conseils pour ne plus s’éparpiller entre plusieurs idées de projets

Ne plus s’éparpiller et rester concentré… j’en rêve ! On vit une époque actuelle propice à l’accentuation de la dispersion. Plus les années passent, plus il est difficile de ne pas s’éparpiller entre plusieurs idées de projets.

D’un côté, on a la propagation massive des notifications pour chaque application (quand on sait que l’on utilise en moyenne 30 applications par mois, ça commence à faire beaucoup). Et de l’autre, on a un esprit qui part vagabonder facilement dans l’univers de la pensée par arborescence. Très utile pour trouver de nouvelles idées. Mais fatigant lorsque l’on doit rester concentré sur l’exécution d’une seule et même tâche.

Doit-on se mettre en condition pour ne plus s’éparpiller ? 

Pour écrire ces lignes, il m’a fallu me mettre en condition afin de me plonger dans un flow d’inspiration. « Me mettre en condition » ne sous-entend pas une préparation physique, mais une préparation mentale et matérielle.

  • Mentale, car je dois avoir l’esprit clair. Pour cela j’écris, sur une feuille, les idées que je souhaite aborder.
  • Matérielle, car j’ai besoin de créer une atmosphère propice à la tâche que je dois réaliser. Par exemple, j’ai compris très tôt dans ma vie que la musique (qui fait partie intégrante de ma vie) était une source incroyablement efficace pour ma concentration et ma créativité.

Septique ?

Pourtant la science a démontré plus d’une fois qu’écouter une musique en boucle pendant des heures facilitait la concentration et permettait de ne plus s’éparpiller. Dans son livre, “On Repeat: How Music Plays the Mind, la  psychologue Elizabeth Hellmuth Margulis explique qu’“écouter de la musique en boucle facilite la concentration.”

A titre d’exemple, lorsque j’écoute une musique en boucle, mon esprit a tendance à se fondre dans celle-ci, jusqu’à ne plus y faire attention. Ce qui lui évite de vagabonder. Essayez ! D’ailleurs, je suis actuellement en train d’écouter une chanson en boucle pour écrire cet article.

Ne plus s'éparpiller quand on a trop d'idées de projets, être multipotentiel, s'organiser quand on est multipotentiel

Je pense trop, donc je m’éparpille

Le rythme de la vie et la modernité nous amènent à lutter quotidiennement contre cette tentation d’être porté par l’ébullition des idées que notre cerveau produit. C’est toutes les heures un feu d’artifice d’idées dans ma tête. Le Jordane curieux a toujours une idée qui lui traverse l’esprit : « Tiens, j’ai faim, je me ferai bien des cookies et si j’allais regarder sur le net une recette pour savoir comment en faire ? »

Vous aussi, vous êtes tenté par cette petite voix qui vous incite de satisfaire cette curiosité insatiable. Cette curiosité insatiable engendrée par l’enthousiasme que génère une idée ? Vrai ?

Ne plus s’éparpiller est un chantier difficile, alors que dire de la difficulté de faire taire cette “petite voix de la curiosité”. Se concentrer sur ses tâches et être productif est un challenge de tous les jours que vous connaissez bien si vous avez un profil multipotentiel.

Mais qu’est-ce qui fait que l’on se disperse autant au travail ? Est-ce lié à notre profil de touche-à-tout ou à l’environnement ?

Voici quelques éléments de réponses.

Ne plus s'éparpiller quand on a trop d'idées de projets, être multipotentiel, s'organiser quand on est multipotentiel

Les émotions

Beaucoup de recherches ont été faites, depuis les années 90, dans le domaine éducatif sur l’influence des émotions dans les apprentissages scolaires. Vous avez déjà dû remarquer que vous êtes plus efficace et performant à certains moments de la semaine. C’est en parti dû à l’état émotionnel dans lequel vous vous situez : positif, négatif ou neutre.

Un état émotionnel négatif peut provoquer des pensées envahissantes parasitant votre concentration. Si vous ruminez, il y a de fortes chances que vous vous dispersiez et que vous fassiez en 1h quelque chose que vous auriez pu réaliser en 10 min.  À l’inverse, j’ai souvent observé que quand j’étais d’humeur positive cela avait un effet favorable sur ma créativité et ma productivité.

multipotentiel définition, suis-je multipotentiel, multipotentialité, multipotentiel que faire, trouver sa voie multipotentiel

L’épuisement

On est nombreux à se dire :

“J’ai trop d’idées !  Je m’éparpille ! Je passe d’une idée à une autre ! Et je m’épuise rapidement.”

Au-delà de ce facteur interne lié à ce trop-plein d’idées (ou trop-plein émotionnel), qui peut amener à de l’épuisement, il y a aussi les facteurs externes.

Dans son travail autour de la concentration et de la dispersion, Caroline Datchary auteur du livre « Prendre au sérieux la question de la dispersion au travail » dit que :

La dispersion peut être également induite par une situation de surcharge cognitive.

Il suffit que l’on soit épuisé ou dépassé par un rythme ou un changement de son environnement pour être dans l’incapacité de se concentrer. La surcharge mentale et/ou le surplus émotionnel peut vite nous submerger accentuant le sentiment de perte de contrôle. Ce qui peut expliquer cette tendance à tomber facilement dans l’évitement de la réalisation d’activités importantes, beaucoup plus mobilisatrices, et à se perdre dans l’accomplissement de toutes ces petites tâches qui peuvent être réalisées rapidement et sans nécessiter beaucoup d’attention.

Mais alors que faire pour ne plus s’éparpiller ?

Ne plus s'éparpiller quand on a trop d'idées de projets, être multipotentiel, s'organiser quand on est multipotentiel

La volonté

Préservez votre volonté !

J’en fais souvent allusion, surtout depuis que j’ai lu le livre « Le pouvoir de la volonté ». Ce livre est basé sur le travail de deux psychologues américains (Baumeister et Tierney) qui soulignent le lien et l’importance entre : volonté, self-control et énergie de l’égo.

Ils démontrent tout au long du livre que nous réussissons ou échouons en fonction de la manière dont nous dépensons notre énergie à exercer notre volonté. 

Étant donné que nous avons un profil qui a pour habitude d’être dans l’intensité générale de ses émotions, on a tout intérêt à élaborer des stratégies pour rester focus et ne plus s’éparpiller.

Ne plus s'éparpiller quand on a trop d'idées de projets, être multipotentiel, s'organiser quand on est multipotentiel

Rester focus

Comment ne plus s’éparpiller quand a trop d’idées à la seconde ? Surtout que c’est rare les fois où l’on se fixe que sur une seule de ces idées.

Voici donc 7 étapes pour rester concentré et ne plus s’éparpiller :

#1. Clarifier ses objectifs

Toutes les fois où je me suis éparpillé, c’est parce que je ne savais pas formaliser avec précision ce que je voulais atteindre en termes de résultats. Surtout, qu’en rejoignant Kmeo, j’ai décidé de me rajouter d’autres projets à ceux que j’avais déjà. Au total, j’ai 3 projets en cours.

J’ai donc profité de la fin de l’année pour faire un bilan, prendre du recul afin de réajuster mes objectifs dans le but de rester centré.

Profitez de chaque début de semaine pour fixer vos objectifs de la semaine. Pas plus de 5 objectifs pour la semaine. Faites en sorte si possible qu’ils soient SMART : spécifiques, mesurables, atteignables, réalisables et temporellement définis.

#2. Prioriser

Mais comment faire pour prioriser tout ça ?

Je ne vais pas aborder la matrice d’Eisenhower pour expliquer la priorisation. Cependant je vous propose de prendre en compte 4 autres critères qui sont mobilisateurs pour un profil multipotentiel, à savoir :

  • Le plaisir
  • L’appétence
  • Le challenge
  • La rentabilité

Si votre idée de projet remplit ces 4 critères, alors consacrez-vous y à fond !

#3. Décomposer son projet en microtâches

Qui d’entre nous n’est pas sur plusieurs projets à la fois ?

Je sais que c’est frustrant de vivre avec cette constante impression de ne jamais avoir suffisamment de temps pour se consacrer pleinement à tous ces projets. On a tous 24h dans une journée.

  • Soit on opte pour le grignotage du temps de repos.
  • Soit on adopte une méthode permettant de gérer son temps, son énergie et son efficacité quotidienne.

On sait que chacun a besoin de trouver ses propres stratégies. C’est un sujet qui revient souvent lors des événements hebdomadaires que l’on propose aux membres de la Kommunauté. On constate que chacun a ses propres astuces, ses stratégies personnelles et ses bonnes pratiques.

Alors à vous de concevoir votre propre stratégie ! C’est ce que nous avons fait et c’est ce que vous ferez sans doute aussi ce qui améliorera votre capacité à ne plus vous éparpiller, à gérer la frustration de vous disperser et à être fier de l’accomplissement des tâches réalisées dans la journée.

Pour ma part, j’ai dû quantifier le temps nécessaire à la réalisation de mes objectifs.  J’ai ainsi sous-divisé mes objectifs en plusieurs tâches à réaliser.

Pour vous aider, voici 3 questions à se poser avant d’avoir son plan d’organisation :

  • Quelle tâche puis-je réaliser tout de suite pour me rapprocher au plus près de mon objectif ?

  • Quel problème dois-je résoudre urgemment ?

  • Quelle action à valeur ajoutée et à ma portée puis-je expédier ?

#4. Associer une durée (même approximative) pour chaque tâche

#5. Apprivoiser sa curiosité

Rendez-vous à l’évidence, votre profil multipotentiel vous amènera à lutter contre votre envie d’assouvir votre curiosité. C’est la première chose à accepter pour ne plus s’éparpiller.

Lorsque j’écris, je ne me laisse pas submerger pour mon envie d’assouvir ma curiosité.

La curiosité s’apprivoise et le besoin de l’assouvir se gère.

J’ai toujours une feuille à côté de moi pour noter toutes les idées ou questions qui traversent mon esprit lors de l’exécution d’une tâche. Ma curiosité est comme un enfant qui me demande de l’attention, si je réponds oui à toutes ses demandes, je suis sûr de ne jamais atteindre mon objectif.

J’ai programmé des moments dans la journée pour assouvir cette curiosité. À savoir quand la tâche est réalisée. Je prends donc rendez-vous avec ma curiosité afin de lui permettre de s’exprimer et de continuer à explorer.

#6. Créer un environnement propice à mon envie de réaliser ma tâche

J’ai constaté que l’on a un profil qui est plus souvent à la recherche du plaisir…

J’ai donc décidé d’associer la tâche à réaliser, avec un plaisir auditif, visuel, kinesthésique ou gustatif.

Ainsi, dès que je pense à la tâche à réaliser, je ressens une forme de plaisir à l’idée de pouvoir écouter de la musique en même temps, déguster mon cappuccino…

Beaucoup de gens le font devant un film ou le cinéma. Qui ne se met pas à manger automatiquement du pop-corn, une glace, des chocolats,ou se faire un thé devant un bon film ou une série ?

À côté de ça, on a déjà pu observer des dérives de cette pratique avec certains artistes.

Certaines ont pris l’habitude de prendre des substances illicites ou à vivre des états émotionnels spécifiques pour se connecter à leur créativité.

Attention donc à utiliser un ancrage bénéfique pour votre santé.

#7. Demander du soutien

La plupart d’entre nous sont autodidactes. On adore apprendre seul de son côté. Cependant, on a souvent tendance à penser que l’on peut tout faire soi-même sans l’aide des autres. 

C’est ainsi que mon niveau de jeu de guitare a fini par stagner à l’époque où j’en faisais. J’ai appris à en jouer tout seul dans ma chambre d’ado, juste à l’oreille. Ce qui peut être limitant puisque mon niveau de technicité dépendait de la complexité des morceaux que j’écoutais.

Puis je me suis rendu compte, en écoutant jouer un ami qui prenait des cours de guitare depuis quelques semaines, qu’il avait réussi à faire en 3 mois ce que j’avais réussi à faire en 3 ans (J’étais dégoûté ! J’ai ensuite pris des cours…).

On dit, seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.

Je dirais même : 

On va plus vite et plus loin en apprenant des autres.

Si votre éparpillement vous handicape dans vos projets, il est grand temps d’obtenir du soutien et d’apprendre des autres ! Vous pourrez toujours vous tourner vers :

  • Une personne de votre entourage qui vous comprend et qui vous tirera vers le haut. Vous pourrez vous soutenir mutuellement !
  • Une personne qui est passée par les mêmes difficultés que les vôtres.
  • Un coach qui vous cadre en vous donnant les outils pour vous accompagner dans votre projet

Et si vous souhaitez être entouré et soutenu par un groupe de personnes ayant un profil multipotentiel, rejoignez la Kommunauté ! Vous y découvrirez une excellente ambiance, des échanges constructifs entre profils atypiques, notamment lors des Kvisios que l’on organise toutes les semaines et un espace de formations qui vous donnera des clés pour mieux gérer votre profil de multipassioné. Et moi je vous dis à tout de suite !

Communauté multipotentiels et slasheurs
Par |2021-03-02T23:06:11+01:0019 janvier 2021|Articles|1 Commentaire

À propos de l'auteur :

Coach et formateur de nouvelle génération, son approche à l’image de son parcours professionnel, originale et avant-gardiste a bénéficié à plus de 300 personnes qu'il a accompagné dans l'accélération de leur projet professionnel et de reconversion professionnel.
  • Munuera dit :

    Merci 😊 🙏

  • Aller en haut